LA CAPOEIRA

La capoeira est un art martial brésilien. Dans le groupe Gerais, l'art transcende l'aspect martial de cette discipline sportive, grandement bénéfique pour le corps et l'esprit.

 

Grâce à la musique (une composante fondamentale de la capoeira), les pratiquants développent le sens du rythme, le chant et apprennent à jouer ensemble de différents instruments (berimbau, atabaque, pandeiro, agogô, etc.), ce qui permet d'harmoniser l’énergie des capoeiristes. L’apprentissage des chansons enrichit l'esprit et permet l'appropriation de l’histoire et de la culture brésilienne.

 

La philosophie basique du groupe Gerais est l'apprentissage de l’art, par la transmission d'une culture vivante, sous une forme riche et essentielle.

Le Baptême de Capoeira

 

Le baptême est une grande fête à laquelle sont conviés différents maîtres et capoeiristes d'écoles diverses. Ils enseignent les élèves, qui ont au minimum six mois d’entraînement. Le baptême constitue une grande rencontre, avec la participation de la famille, des amis. Des démonstrations de Maculelê, Samba de Roda et Puxada de rede ont lieu. Le baptême en soi débute lorsque le maître entre dans la roda pour jouer avec un élève débutant. A un moment, il va lui donner un coup de pied afin de le faire tomber au sol. C’est une plaisanterie et à la fois une grande satisfaction pour l’élève de pouvoir jouer avec un maître.

 

Le Maculelê

A l’époque de l’esclavagisme, dans les Canaviais (champs de canne à sucre), lors des récoltes, les noirs exécutaient une danse rituelle avec de grands couteaux qui étaient leurs outils de travail. De nos jours, le Maculelê est représenté comme une danse rapide et vibrante qui peut être pratiquée avec des bâtons de bois ou de grands couteaux.

© 2018 BY ABCM