ANDRÉ PASSARINHO

André Luis Lorena, connu sous le nom d'André Passarinho, né le 9 juin 1976 à Formiga, Minas Gerais, vient d’une famille de musiciens. Son père et ses oncles étaient musiciens. Sa mère et ses tantes chantaient à la radio.

André Passarinho a débuté dans la musique à treize ans, en pratiquant la Capoeira avec le percussionniste, Mestre Kaíka. Il a commencé à développer ses premiers sons (berimbau, pandeiro e atabaque) et, avec le temps, s’est intéressé à d’autres instruments (bongos, congas, etc.) de façon autodidacte. Il assimile de nombreux rythmes en très peu de temps. Un de ses oncles, incite également André Passarinho à participer à diverses chorales, qui furent ses premières expériences et écoles de musique.

 

Vers 1992, âgé de 16 ans, il rejoint le groupe Sem Compromisso et une étape importante de sa carrière musicale commence alors. Il a la chance de pouvoir débuter avec des musiciens expérimentés. Par la suite, il travaille également avec Peruca et son groupe de Choro (style de musique brésilienne) où il joue du surdo (sorte de grand djembé ) et commence à s’intéresser aux instruments à cordes. Il s’essaie tout d’abord à la guitare, puis découvre le cavaquinho (instrument traditionnel brésilien qui ressemble au banjo). André Passarinho devient responsable des instruments à cordes du groupe de musique bahianaise, Gente Nossa.

 

Grâce à ses premières expériences, il décide de créer en 1994 son premier groupe : Agitação, qui se nomme aujourd’hui Banda Arrastão. Au sein du groupe Agitação, il développe ses talents de chanteur et compositeur. Il participe avec ses propres compositions (notamment Boa Esperança, Varginha) à des concours musicaux de sa région et gagne les prix de Meilleure Musique et Meilleur Interprète. En 1995, il joue au Carnaval de Furnastur, le premier grand événement auquel il est convié en tant qu’artiste et, l’année suivante, en 1996, au Náutico Formiguense avec André Gouveia.

 

Scène musicale suisse

En 1997, André Passarinho se rend en Europe pour enseigner la capoeira. Il explore la scène musicale suisse en parallèle et se voit très vite contacté par les clubs « branchés » pour ses talents musicaux et y joue avec plusieurs groupes : Profetta e Chamego do Batuquerê, Curuja Colorida, Cachasamba, Didi Sheik, Mandacaru, Berimbolada. Tout en jouant avec plusieurs musiciens réputés, il se crée son propre nom et participe à de grands shows:

  • Montreux Jazz Festival : participation au concert de Jorge Ben Jor, 1997

  • El Cubanito: avec Chico César, 1997

  • Salgadinho Ex-Katinguelê, en 2006

En 1998, André Passarinho travaille au Brésil, en duo, quartet ou avec des groupes, tels que :

  • Passarinho e Jatanael

  • Passarinho e Eros

  • Quarteto Brasil

  • Banda Jackson 5

  • Artigo 28

  • Banda Ellus

  • Luanda (enregistrement d'un CD)

  • É o Tchan (un immense concours qui réunit plus de 1200 candidats venus de tout le Brésil, afin de trouver un musicien capable de remplacer le chanteur Beto Jamaica. André Passarinho est finaliste au grand show télévisé ).

 

Europe et Brésil

Au cours de sa carrière, André Passarinho s'est déjà produit dans les lieux suivants:

  • Madrid, Berlin, Lyon, Firenze, Bruxelles

  • Atelier Volant Lausanne, Fête de la Cité, Carnaval de Lausanne, Festival de Vernier-Genève, Festival de Uri, Festiv’Ouchy, Tucano,  Gibo, Tropicana, Festival  Nyon, Copquick Bar, Bateau et Train Brésilien au Festival Montreux, L’Indigo Vevey,  El Cubanito Zurick, Fête de Zürich, Carnaval 1998 Genève, Cintra Fribourg, Bar Brésilien de Delémont, Yverdon

  • São Paulo : Cabral, Mistura Brasileira, Pólo Norte, Carioca Club, Avenida Club, Igarapava (Carnaval 2002)

  • Bahia : Salvador Trancoso et Porto Seguro

  • Carlitos Bar ; Clube Centenário de Formiga ; Country Club ; Residencial Náutico Formiguense ; Terminal Rodoviário ; Furnastur ; Parque de Exposição Agropecuária ; Praça Ferreira Pires (Abertura Carnaval 1996) ; Arcos, Belo Horizonte, Boa Esperança, Campo Belo, Candeias, Capitólio, Córrego-Fundo, Divinópolis, Lagoa da Prata (Carnaval 1999), Pains, Pimenta, Piumhi, Varginha, São João Del Rei

© 2018 BY ABCM